JML / LMj

Comparison between radioiodine therapeutic and diagnostic whole body scans in postoperative differentiated thyroid carcinoma patients Correlation with serum thyroglobulin levels

N° 65-1 (2017) - Pages 25-28

Iman AL-SHAMMERI, Saad Al-Deen MAHMOOD, Shihab AL-MOHANNADI, Nasser BALLANI

[Full Article Download – PDF]

ABSTRACT

Purpose: It has been reported that high image quality and high sensitivity can be achieved by the I-131 post-therapy scan. We aim to demonstrate through our clinical expe- rience the efficacy of I-131 therapeutic whole body scans (WBSs) compared to diagnostic scans in detecting lesions and to appraise whether the differentiated thyroid carcinoma patient has to undergo postoperative radioiodine therapy based on the diagnostic scan and/or thyroglobulin level.

Method: 263 patients (193 females, 70 males, 19-67 years old) with well- differentiated thyroid carcinoma (208 papillary, 55 follicular) underwent postoperative diagnostic radioiodine scan. All patients (263) were imaged 48 hours after receiving a diagnos- tic I-131 dose of 111-185 MBq (3-5 mCi). Two hundred seven (207) with a postoperative thyroid ablation and I-131 uptake above 2% received an 1110-4440 MBq (30-120 mCi) thera- peutic I-131 dose and were imaged 72 hours thereafter. Images from both scans, diagnostic and therapeutic, were compared for the presence and the intensity of thyroid cancer lesions (recurrences and metastases) and correlated to the serum thyroglobulin level.

Results: Compared to negative diagnostic WBSs (25 patients) and those with high serum thy- roglobulin level (110 patients), therapeutic scans revealed pos- itive lesions in 19/25 patients (76%). Almost all lesions (104/110) were detected and more clearly defined in the therapeu- tic scan than the diagnostic scan. Sensitivity was calculated to be 96% for therapeutic WBS and 88% for diagnostic WBS, respectively. Only 7/207 patients (3.4%) who received a high therapeutic dose (4440 MBq) showed a greater lesion uptake in the diagnostic scan than the therapeutic scan.

Conclusion: The findings indicate that therapeutic scans are more effective than diagnostic scans for follow-up studies in differentiated thy- roid carcinoma patients undergoing postoperative radioiodine treatment. Despite recording a negative diagnostic scan, post- operative radioiodine therapy still had to be performed for those patients with high serum thyroglobulin levels.

Keywords: radioactive iodine I-131; therapeutic scan; diag- nostic scintigraphy; differentiated thyroid carcinoma; serum thyroglobulin level

RESUME

Objectif : Il a été démontré qu’une bonne qualité d’images ou un dépistage de certaines lésions peuvent être obtenus par l’analyse de scans post-dose thérapeutique d’I-131. L’objectif de notre étude est de comparer l’efficacité des scans corps entier (WBS) à l’I-131 thérapeutique aux scans diagnos- tiques dans la détection des lésions. Notre étude vise également à examiner si un patient souffrant d’un cancer de la thyroïde doit subir, en postopératoire, un traitement à l’iode radioactif en se basant sur les tests diagnostiques et/ou sur le taux élevé de thy- roglobuline dans le sérum.

Méthode : 263 patients (193 femmes et 70 hommes de 19 à 67 ans) ayant un carcinome thyroïdien bien différencié (papillaire : 208; folliculaire : 55) ont subi un scan postopératoire par iode radioactif. Tous les patients (263) ont été imagés 48 h après l’administration d’une dose diagnos- tique I-131 de 111-185 MBq (3-5 mCi). Deux cent sept (207) avec une ablation postopératoire de la thyroïde et absorption de I-131 supérieure à 2% ont reçu une dose thérapeutique I-131 de 1110-4440 MBq (30-120 mCi) et ont été imagés 72 heures par la suite. Les images provenant des deux balayages, diagnostique et thérapeutique, ont été comparées pour déterminer la présence et l’intensité des lésions de cancer de la thyroïde (récidives et métastases) et en corrélation avec le taux de thyroglobuline dans le sérum.

Résultats : Comparés aux WBSs diagnostiques négatifs (25 patients) et ceux qui ont un taux de thyroglobuline sérique élevé (110 patients), les scans diagnostiques ont été positifs et ont détecté des lésions thérapeutiques chez 19/25 patients. Les lésions (104/110) ont été presque totalement détec- tées et plus clairement définies dans le scan thérapeutique que dans le scan diagnostique. La sensibilité a été calculée à 96% et 88% respectivement pour WBS thérapeutique et diagnostique. Seuls 7/207 patients (3,4%) ayant reçu une dose thérapeutique élevée (4440 MBq) ont montré une plus grande absorption de la lésion dans le scan diagnostique.

Conclusion : Les résultats de cette étude indiquent que les scans thérapeutiques sont plus effi- caces que les scans diagnostiques dans les études longitudi- nales sur des patients souffrant d’un cancer de la thyroïde qui subissent un traitement postopératoire à l’iode radioactif. Cepen- dant, la thérapie postopératoire à l’iode radioactif doit toujours être effectuée pour les patients avec des taux élevés de thyro- globuline sérique.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *